APSQL

ssms

L'exécution de cet utilitaire déclenche le lancement de Management Studio. Jusque là rien de bien innovant si ce n'est que comme tout utilitaire en ligne de commande, il est possible de préciser un certains nombre d'options. Il deviens dès lors possible de définir ses propres configurations de lancement de Management Studio(SSMS).

Avec SQL Server 2005, cet utilitaire répondait au nom de sqlwb.

Les paramètres de ssms sont:

  • le nom d'un fichier de script: ce script ne sera pas exécuté de façon automatique mais sera chargé automatiquement au lancement de SSMS. Si plusieurs fichiers scripts sont spécifiés, ils sont tous chargés. Les noms des fichiers doivent être séparés par des virgules.
  • Le nom d'un projet : il s'agit forcément d'un projet  spécifique SSMS.
  • Le nom d'une solution: Cette solution SSMS peu contenir plusieurs projets.
  • -S nomServeur : pour précisé le nom du serveur sur lequel se connecté
  • -E : pour utiliser le mode de sécurité windows
  • -U nomConnexion -P motDePasse : dans le cadre d'une ouverture de session en mode de sécurité SQL Server
  • -d nomBaseDeDonnées : il s'agit de la base de données surlaquelle est positionné l'interpréteur de script.
  • -nospash : pour éviter l'écran qui s'affiche lors du démarrage de SSMS.

Exemple pour démarrer l'outil SSMS en se connectant au serveur ARAVIS avec le mode de sécurité Windows:

ssms -S aravis -E

En démarrant ainsi SSMS, l'explorateur d'objet n'est pas connecté mais l'interpréteur de requête l'est et peut être directement positionné sur la bonne base avec le bon script de chargé.

Ainsi pour se positionner directement sur la base gescom on utilisera la ligne de commande suivante:

ssms -S aravis -E -d Gescom